Cela fait quelques temps que je travaille avec plusieurs collègues et des membres du groupe cara coach, pour arriver a caractériser les qualités que l’on peut attendre d’un Product Owner. Dans le monde de l’agilité on trouve facilement des articles, des conseils, des formations pour les scrum masters. Cela est tout à fait normal, ils sont un peu les gardiens du temple.

Par contre, je trouve que le Product Owner (PO) est souvent délaissé. Son rôle est pourtant tout aussi important que le Scrum master.

Le PO, est un peu le Mc Giver de l’agilité. Il doit savoir presque tout faire, et bien :

  • Il doit être à la fois capable d’avoir une vision produit, et donc une forte compétence métier, voir marketing.
  • Il doit être un leader capable d’emmener les équipes de réalisations avec lui dans le projet.
  • Il doit naviguer entre clients, utilisateurs, acheteurs, sponsors  et satisfaire chacun (ou sacrifier certains) de ses interlocuteurs.
  • Il doit être capable à partir des informations précédentes de faire un plan de release pertinent, tout en ayant des stories utilisables au quotidien par les équipes.
  • Il doit parler l’informaticien(ne)s ….  comment ça, aurais-je des-fois l’impression d’être Chewbacca lorsque je parle avec une chimiste ??? 😉
  • Il doit faire preuve d’écoute et diplomatie pour expliquer les choix.
  • Il doit être disponible pour répondre au questions de l’équipe, …
  • et je pourrais continuer la liste encore sur quelques points.

Le PO doit donc être un sur-homme (ou femme).

J’ai la chance de fréquenter des PO qui pratiquent ce rôle depuis quelques années, et nous avons voulu essayer d’aider nos petits PO débutants dans leur progression.

Après quelques débats passionnants et enrichissants, nous sommes arrivés à une liste de 36 compétences et/ou pratiques utiles.

Nous avons réussi à les regrouper en 6 catégories :

  1. Etre/Equipe : pour tout ce qui est en relation avec les relations humaines
  2. Produit
  3. Backlog
  4. Story : en effet, c’est un sujet tellement vaste que nous lui avons donné une catégorie rien que pour elles:)
  5. Le quotidien : de l’équipe, du projet, ….
  6. La qualité :  ou comment avoir la qualité juste et adapté dans le contexte de notre projet

Fier de nous, nous avons cependant voulu aller un coup plus loin, et essayer de donner des indices de difficultés (ou de maturité) nécessaires pour acquérir un niveau supérieur. Nous avons été très originaux et utilisé un système de ceinture, connu dans tous les sports d’arts martiaux, ou dans le monde Lean.

Et zoup, 6 catégories, et 6 niveaux, cela nous fait 36 qualités.

FormationPO_Board_Empty

Mais quelles sont elles ????

—————————————> PUB <——————————————-

Un PO dojo à Grenoble : http://www.agilex.fr/2014/01/podojo-atelier-dexperimentation-pour-product-owner/

—————————————> PUB <——————————————-

La suite demain 🙂

Merci à  Solange, Lucie, Vanessa, Bruno, Jean, Jean-Francois, Luc, Michel pour tous les échanges constructifs

Isabelle & Laurent

Advertisements